Comment utiliser l’huile de CBD pour les règles ?

Maladie chronique, l’endométriose est difficile à diagnostiquer à cause des symptômes qui sont très différents selon les femmes. Cependant, ces solutions naturelles existent pour contribuer à apaiser les douleurs ainsi que l’inconfort, avec le CBD qui a fait l’objet d’études prometteuses.

Qu’est-ce que l’endométriose exactement ?

Maladie chronique, l’endométriose se manifeste par la migration de cellules de l’endomètre (la membrane qui tapisse l’utérus des femmes) vers les trompes. Ce phénomène peut engendrer des lésions, des kystes ou des douleurs dans les organes concernés par cette migration. Une femme en âge de procréer sur dix souffre d’endométriose. Mais cette maladie est un problème difficile à diagnostiquer du fait des symptômes très variables d’une femme à une autre. Elle peut se « cacher » pendant un certain temps, pour ne réapparaître qu’à une date ultérieure (généralement après l’accouchement).

Les symptômes de la douleur liée à l’endométriose peuvent se manifester lors de rencontres sexuelles ainsi que dans des situations sociales. En plus de ces symptômes, la maladie peut également entraîner des difficultés à uriner, des douleurs d’estomac ou des problèmes digestifs. La fatigue et les problèmes de fertilité sont d’autres effets secondaires possibles.

On ne guérit pas de l’endométriose, mais diverses solutions existent pour en soulager les symptômes et l’inconfort.

Les causes et les traitements typiques de l’indigestion

Les causes de l’apparition de l’endométriose sont encore mal connues. Cependant, les scientifiques ont identifié certains types de femmes comme étant plus à risque de développer cette maladie. C’est notamment le cas des femmes qui ont des antécédents d’endométriose dans leur famille et de celles dont les règles sont plus courtes que la moyenne (28 jours). Les femmes touchées par certaines malformations du col de l’utérus sont aussi concernées.

La médecine allopathique n’a pas encore trouvé de remède pour guérir de l’endométriose. Les traitements actuellement proposés sont centrés sur l’utilisation d’anti-inflammatoires, la prescription de pilules contraceptives et, dans les cas les plus débilitants, une intervention chirurgicale.

Existe-t-il un remède naturel contre l’indigestion ?

Les femmes atteintes d’endométriose ont la possibilité d’essayer une variété de traitements non invasifs. Ces solutions, comme celles de toute approche holistique, fonctionnent mieux lorsqu’elles sont combinées pour obtenir un changement systémique dans l’organisme.

Le CBD pourrait aider à soulager les régulations douloureuses

Le CBD agit comme un catalyseur dans tout le corps. Il agit sur le système nerveux pour soulager la douleur en stimulant les récepteurs naturels. Par conséquent, le CBD pourrait aider à soulager l’inconfort du syndrome du côlon irritable, comme le montre une étude menée en octobre 2018.

Selon les résultats, les cannabinoïdes peuvent aider à soulager les symptômes du syndrome du côlon irritable en limitant la prolifération et la migration des cellules et en diminuant la production de prostaglandines inflammatoires.

En outre, une enquête menée auprès de femmes atteintes d’endométriose en Australie a révélé que le cannabidiol (CBD) et le cannabis, en général, faisaient partie des moyens les plus efficaces pour gérer la douleur.

En découvrir plus :  Comment luter contre les insomnies avec le CBD ?

Étant donné que l’endométriose se manifeste principalement dans les organes internes du corps, l’administration sublinguale d’huile de CBD semble être la méthode la plus efficace pour ressentir ses effets thérapeutiques. L’huile de CBD est placée sous la langue et dosée à l’aide d’un compte-gouttes. En moyenne, il faut 30 à 60 minutes pour que le CBD commence à produire ses effets.

La quantité d’huile de CBD à prendre dépend de l’inconfort que vous ressentez et de la façon dont votre corps réagit à l’huile. En revanche, l’huile de CBD ne doit pas être utilisée par les femmes enceintes.

Les micronutriments

Un autre remède naturel consiste à vérifier son régime alimentaire et, si nécessaire, à ajouter des oligo-éléments supplémentaires tels que le zinc, dont une étude scientifique a montré qu’il contribuait à la fonction immunitaire et à la gestion de l’inflammation.

De nombreuses études suggèrent que la prise de suppléments de vitamine E et B6 peut être utile, notamment pour atténuer les crampes menstruelles et faciliter la détoxification des œstrogènes par le foie.

La médecine par les plantes et autres pratiques pratiques

Certaines plantes peuvent avoir un effet sur la réduction de la diarrhée et d’autres symptômes d’indigestion. Par exemple, l’achillée millefeuille, la viorne et la pivoine ont toutes des effets sur la sphère utérine et le système endocrinien.

Des méthodes alternatives de gestion de la douleur, comme l’acupuncture ou la manipulation ostéopathique, peuvent également être envisagées afin de rétablir la santé et l’équilibre, en particulier dans les situations de douleur extrême.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *